Comprendre les aménagements

 
 
Comprendre les aménagements

L'essentiel des déplacements des personnes et du transport de marchandises se font sur la voirie routière. 

Lors de la conception et de la réfection d'une route, les pouvoirs publics déterminent la nature physique de la chaussée (couche de revêtement, ...), les aménagements (nombre de voies, séparation des voies, aspect paysager, ...) et les règles de circulation qui s'y appliqueront.

Pour le partage de la route par l'ensemble des usagers, du piéton aux engins, il est nécessaire de moduler ces règles de circulation en fonction de l'environnement.

Comprendre les règles pour mieux les respecter

En plus des règles de police générale de la circulation, afin de garantir notre sécurité, chaque tronçon d'une route peut comporter des particularités telles que :

  • la réduction de la vitesse maximale autorisée pour le franchissement d'un ouvrage d'art ou de virages;
  • une différence de vitesse maximale autorisée pour les poids lourds sur des portions à fort trafic;
  • l'interdiction de dépasser pour les poids lourds dans une pente et/ou sur la file la plus à gauche afin de fluidifier le trafic;
  • un régime de priorité à une intersection en fonction du cône de visibilité;
  • une réduction de largeur de chaussée pour faire ralentir autour des lieux fréquentés par les usagers vulnérables, piétons et cyclistes (école, centre ville, hôpital, ...);
  • etc.

Ces modulations impliquent une vigilance permanente des usagers, une bonne connaissance des règles de conduite et un minimum de civisme : Vivre ensemble, c'est partager la route !

Contribuer à l'amélioration de la voirie

Les gestionnaires de voirie sont attentifs à la lisibilité et à la cohérence de ces règles, qui sont établies en concertation avec les autorités locales.

Tout usager peut signaler des incohérences pour contribuer de façon constructive aux améliorations, dans l'intérêt général, en s'adressant au :

  • Préfet du département pour les routes nationales : prefecture@cotes-darmor.gouv.fr  
  • Président du Conseil Départemental  pour les routes départementales hors agglomération,
  • Maire pour la voirie située en agglomération,
  • Gestionnaire du lotissement ou propriétaire de la parcelle pour les voies privées non ouvertes à la circulation publique.

Cette répartition des rôles diffère uniquement à Paris, la capitale ayant un statut de ville et de département.

Informer les professionnels

L’exploitation de la route nécessite l’utilisation d’équipements de natures et de fonctions diverses tels que le recueil de données de trafic, la mise en sécurité de l’usager, ou encore la signalisation. Ces équipements de la route sont soumis à des procédures de qualification car ils font l’objet de nombreux textes réglementaires et de normes.

Le site équipements des routes et des rues  s'adresse aux professionnels du secteur, pour diffuser les informations techniques, la veille juridique et répondre à leurs questions.