Chargement du véhicule

 
 
Chargement du véhicule

Le chargement d'un véhicule doit respecter certaines règles de droit commun en terme de gabarit et de signalisation.

Recommandations

  1. Limiter l’encombrement et n’emporter que l’essentiel. Plus un véhicule est chargé, plus il consomme et plus sa distance de freinage augmente.
  2. Dégager le champ de vision du conducteur (R412-6 du code de la route).
  3. Répartir la charge des bagages pour équilibrer le véhicule.
  4. Regrouper vos affaires dans des sacs, valises hermétiques, plus faciles à manipuler et qui limiteront la dispersion de vos affaires en cas d’accident.
  5. Privilégier le coffre et ne laisser aucun objet non arrimé dans l’habitacle. L’objet le plus anodin se transforme en projectile au moindre coup de frein.
  6. Respecter le gabarit pour le chargement extérieur : largeur maximale 2,55m et dépassement arrière maximal 3,00m. Tout dépassement doit être signalé à partir de 1,00m (R. 312-20 et suivants du code de la route et arrêté ministériel du 16 juillet 1954 relatif à l'éclairage et à la signalisation)
  7. Vérifier la lisibilité de votre plaque d’immatriculation si vous disposez un porte-vélos arrière ou celle de votre remorque, van ou caravane.
  8. Vérifier le bon arrimage du chargement extérieur (barres de toit, coffre de toit, remorque, van, caravane).
  9. Vérifier la pression des pneus et la hauteur des feux pour l’adapter si besoin.
  10. Adopter une conduite souple, pour éviter les oscillations de votre remorque et rester vigilant face aux obstacles (portique, ralentisseur, …) en cas de chargement extérieur.
  11. Démonter les barres et coffre de toit après usage afin de limiter la prise en vent pour éviter une sur-consommation de carburant.
  12. Protéger le crochet d’attelage avec une coque homologuée ne masquant pas la plaque d’immatriculation et le démonter lorsqu’il n’est pas utile, par précaution en vertu de l’article R 317-23 du code de la route, qui dispose que «Tout véhicule à moteur, toute remorque, à l’exception des véhicules ou matériels agricoles ou de travaux publics, doit être aménagé de manière à réduire autant que possible, en cas de collision, les risques d’accidents corporels, aussi bien pour les occupants du véhicule que pour les autres usagers de la route.

En savoir plus

Des dispositions spécifiques aux transports de matières dangereuses , transports de bois ronds, engins agricoles et transports exceptionnels s'ajoutent à ces règles de droit commun.