Conduire à l'étranger

 
 

Permis de conduire international

Généralement en Europe, votre permis français peut suffire pour conduire temporairement, votre véhicule ou un véhicule de location.

Pour certains pays, vous devez demander, avant votre départ de France, un permis international, la traduction officielle de votre permis français.

Cette démarche gratuite est centralisée à Nantes auprès de la Préfecture de la Loire-Atlantique

CERT EPE-PCI
  6 quai Ceineray
  BP 33515
  44035 Nantes Cedex1

Liste des pièces à fournir dans l’attente de la mise en place d’une procédure de pré-demande sur Internet :

1 – le CERFA n°14881*01 de demande de permis international téléchargé sur le site https://www.service-public.fr/  renseigné et signé,

2 – si la demande est présentée depuis l’étranger, formulaire de demande de permis de conduire téléchargé sur le site du consulat de France du ressort,

3 – un justificatif d’identité (CNI, passeport),

4 – s’il y a lieu, justificatif de la régularité du séjour en France du demandeur,

5 – justificatifs de résidence normale en France à la date de la demande (toute personne qui n’a pas la nationalité française doit justifier de sa résidence normale en France à la date de la demande),

6 – justificatif de domicile,

7 – copie du permis de conduire national,

8 – 2 photographies d’identité,

8 – si la demande est formulée par correspondance depuis la France, enveloppe libellée aux nom et adresse de l’usager et affranchie au tarif recommandé avec accusé de réception,

9 – si la demande est formulée depuis l’étranger, enveloppe libellée aux nom et adresse de l’usager et affranchie au tarif permettant un envoi sécurisé et suivi à l’étranger (envoi par le consulat au domicile de l’usager).

Equipements obligatoires

Certains pays sont plus strictes que la France sur le nombre de gilets de sécurité fluorescent jaune ou orange (1 par personne) et impose d'avoir 2 triangles de signalisation pour les disposer devant et derrière en cas d'accident. Renseignez-vous avant le départ.

Pour rappel, en France, chaque conducteur doit posséder à l'intérieur de son véhicule motorisé :

  • un gilet de sécurité fluorescent (homologué CE), rangé à l'abri de la lumière mais accessible avant de sortir du véhicule,
  • un triangle de signalisation de danger (homologué E 27 R). Il doit être posé à 50 mètres du véhicule en agglomération et à 150 mètres du véhicule hors agglomération et bien sûr visible le plus tôt possible ( virage, côte…) sauf si sa pose constitue un danger (voir le détail sur le site de la sécurité routière ),
  • un éthylotest, chimique ou électronique.

Taux d'alcoolémie

L'alcoolémie maximale autorisée au volant est instaurée par chaque Etat et diffère même entre les membres de l'UE. En janvier 2017, la réglementation est  de :

  • 0 pour tous conducteurs en Hongrie, République tchèque, Roumanie et Slovaquie,
  • 0,2 g/L pour tous conducteurs en Estonie, Suède, Pologne,
  • 0.5 g/L pour tous conducteurs en Allemagne, Croatie, Italie, Slovénie,
  • Certains pays ont instauré un taux d'alcoolémie inférieur pour les conducteurs novices (qui ont généralement moins de cinq ans d'expérience de conduite). Parmi eux, l'Espagne, qui limite ce taux à 0,3 g/L pour les nouveaux conducteurs, la Grèce, l'Irlande, la Lettonie, le Luxembourg, les Pays-Bas (0,2 g/L) et l'Autriche (0,1 g/L). La France fait également partie de ces pays (0,2 g/L).

Cette réglementation étant susceptible d'évoluer, renseignez-vous avant le départ et idéalement celui qui conduit, c'est celui qui ne boit pas.

alcool

 Dès le premier verre le taux de 0,2 g/L est atteint.

Code de la route

Les règles de circulation, les limitations de vitesse et la signalisation ne sont pas harmonisées. Par exemple sur les autoroutes suisses et irlandaises vous serez limités à 120 km/h : redoublez de vigilance !

Téléchargez l'application gratuite "Aller à l'étranger" pour connaître les règles locales.

vitesse_consequences