Données nationales de l'accidentalité routière

 
 
Données nationales de l'accidentalité routière

Les données nationales de l'insécurité routière sont fournies par l'observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) , service technique du Ministère de l'Intérieur, qui a élaboré le vocabulaire de l'accidentalité routière.

Etudes de l'ONISR

La recherche et les études sont indissociables pour comprendre et améliorer la connaissance en matière d’accidentalité.

Des études approfondies ont été réalisées sur des accidents réels et sur des facteurs de risque aggravant l'accident.

Des avancées notables sont faites sur la tolérance humaine au choc, le comportement dynamique des tissus et organes, les mécanismes de survenue des blessures, les dispositifs de protection.

Aujourd’hui, la psychologie et la sociologie des comportements tentent d’évaluer, entre autres, l’acceptabilité sociale et économique des mesures en matière sécurité routière, devenue un véritable enjeu de santé publique depuis 2007.

Pour répondre à l'exigence de l'Union européenne, la France s'est engagée à recenser, dès 2014, ses blessés graves de la route. Le Registre du Rhône des victimes d’accidents de la circulation routière réalise, depuis 1995, un enregistrement continu et le plus exhaustif possible des victimes en milieu médical.

Définitiions

Un accident corporel de la circulation routière est un accident qui :

  •  provoque au moins une victime,
  •  survient sur une voie ouverte à la circulation publique,
  •  implique au moins un véhicule.

Dans un accident corporel, l'analyse statistique distingue les usagers impliqués indemnes dont l’état ne nécessite aucun soin médical et les victimes ayant fait l’objet de soins médicaux.

Parmi les victimes, le bilan portera sur les :

  • tués, décédés sur le coup ou dans les 30 jours francs à compter de la date de l’accident, qui sera qualifié d'accident mortel;
  • blessés hospitalisés, admis comme patients dans un établissement de soins plus de 24 heures ;
  • blessés non hospitalisés, ayant fait l’objet de soins médicaux mais n’ayant pas été hospitalisés plus de 24 heures.

Le taux de gravité est le nombre de tués ajouté au nombre de blessés hospitalisés pour 100 accidents.

Les nombres d’accidents corporels et de victimes sont obtenus par l’exploitation du fichier national des bulletins d'analyse d'accidents corporels (BAAC)  établi à partir des saisies des forces de l'ordre. Le cadre juridique de la rédaction des BAAC est fixé par l'arrêté du 27 mars 2007 et complété par un guide méthodologique, afin de garantir l'homogénéité et l'exhaustivité des saisies.

Retrouvez les statistiques nationales sur le site de la sécurité routière