Conseils pratiques

Piétons : droits et devoirs

 
 
Piétons : droits et devoirs

Les piétons représentent une part importante de la mortalité sur les routes, notamment en milieu urbain.

En 2017, 484 piétons ont été tués en France . Les seniors de 75 ans et plus sont les premières victimes parmi les piétons accidentés.

Parfois considérés comme prioritaires dans différentes situations, vous n’avez pas tous les droits. Restez vigilant et ne prenez pas de risque inconscient, notamment en traversant la chaussée n’importe où, sans vous assurer qu’il n’y a aucun danger pour vous ou un autre usager de la route.

Définition du piéton

Un piéton est un usager à pied, sur un trottoir ou sur la chaussée.

Les usagers qui poussent un vélo ou un cyclo avec leurs mains sont donc considérés comme des piétons.

Les usagers handicapés en chaise roulante, les skateboards et les trottinettes sont également considérés comme des piétons.

Le piéton est l’usager le plus protégé par le code de la route : il a, quoiqu’il arrive, toujours la priorité sur la chaussée.

Ne pas céder le passage à un piéton est une infraction entraînant la perte de 6 points sur le permis de conduire ainsi qu’une amende de 135 euros.

De plus, il est précisé dans l’article R415-11 du code de la route qu’il est obligatoire de céder le passage à un piéton engagé sur la chaussée, même si le feu piéton est passé au rouge entre temps.

Conseils pour circuler

Sur le trottoir :

  • Circulez sur les trottoirs et sur les accotements praticables.
  • Si vous devez circuler sur une chaussée qui ne dispose pas de trottoirs, déplacez-vous du côté gauche, de manière à voir les voitures qui arrivent en face de vous. Si vous pressentez un danger ou pensez que le conducteur ne vous a pas vu, vous pourrez ainsi réagir plus vite.
  • Hors agglomération, il est fortement conseillé de porter un gilet rétro-réfléchissant afin de vous rendre visible aux conducteurs de véhicules motorisés
  • Si vous utilisez des rollers ou une trottinette, vous devez circuler sur les trottoirs et respecter les piétons.

Pour traverser :

  • Si un passage piéton est situé à moins de 50 mètres, vous avez obligation de l'emprunter pour traverser.  Il est toujours préférable de rallonger de quelques secondes son itinéraire plutôt que de prendre le risque de provoquer un accident.
  • Aux intersections à proximité desquelles il n’existe pas de passage piétons, empruntez la chaussée dans le prolongement du trottoir et ne traversez pas en diagonale. Il en est de même hors des intersections.
  • Pour traverser, assurez-vous que les feux de signalisation, la visibilité et la distance des véhicules le permettent. Soyez prudent : traverser n’est jamais sans risque.
  • En présence d'un enfant, pensez à lui tenir la main et à lui montrer l'exemple.

À la descente d'un véhicule :

  • Vérifiez les angles morts avant d'ouvrir la portière de votre voiture ou de descendre de votre cycle.
  • Faites descendre les passagers côté trottoir, surtout les enfants
  • Ne traversez jamais derrière un bus. Attendez qu’il redémarre et assurez-vous d’avoir une bonne visibilité des véhicules qui arrivent de l’autre côté de la route. 

En groupe :

  • Restez en file indienne, surtout à l'approche des véhicules et dans les virages.
  • Si le groupe se concentre sur moins de 20m, marchez soit face au danger sur la gauche, soit à droite dans le sens de circulation, en fonction de la visibilité et de l'itinéraire
  • Si le groupe dépasse 20m, faites des  sous-groupes avec des serre file portant un gilet de haute visibilité et circulez
    dans le sens de la circulation.

Responsabilité des organisateurs

Une  association  sportive  assume  vis-à-vis  du  groupe  qu’elle encadre une obligation de sécurité. En  cas  de  défaillance,  sa  responsabilité  civile  peut  être engagée.
Les dirigeants de l’association et les animateurs sont délégataires de cette obligation, cela signifie que c’est leur rôle de la mettre en œuvre.  Ils  sont  donc  civilement  responsables  de  tout  accident imputable  à  leur  négligence,  leur  imprudence,  voire  leur incompétence.
L'association et l'animateur doivent obligatoirement être assurés en responsabilité civile.
A l'animateur de juger quel est le nombre optimal de participants et de serre file pour pouvoir remplir son obligation de sécurité.
Si c'est nécessaire, prévoir deux animateurs, dont l'un fait le serre file et l’inscrire dans le règlement intérieur.

Plus d'information sur la site de la fédération française de randonnée

Vous êtes prioritaire dans les zones de rencontre et les aires piétonnes. Attention, vous êtes susceptible de rencontrer des véhicules motorisés à l’intérieur de ces périmètres. Restez prudents !

Retrouvez les règles du code de la route