Contrôle technique

 
 
Contrôle technique

Le contrôle technique évolue pour renforcer la sécurité des usagers et lutter contre la pollution de l'air.

Qui est concerné ?

Le contrôle technique est obligatoire pour la plupart des véhicules motorisés particuliers et utilitaires.

Toutefois, les véhicules suivants en sont dispensés :

  • Voiture sans permis
  • Voiture de collection dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 t et dont la mise en circulation est antérieure à 1960 ou toute voiture de collection dont le PTAC est supérieur à 3,5 tonnes
  • Engins 2 et 3 roues motorisés
  • Quadricycle à moteur (quad et voiture sans permis)
  • Caravane dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes
  • Remorque dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes non utilisée pour le transport de marchandises dangereuses
  • Voiture immatriculée dans les services diplomatiques ou assimilés et les séries Forces françaises et éléments civils stationnés en Allemagne

Prestataire agréé

Le contrôle technique doit être fait par un organisme agréé référencé sur www.utac-otc.com , aux frais du propriétaire du véhicule.

Le contrôleur vérifie 133 points concernant les équipements, la direction, la visibilité, l’échappement etc. Les défaillances constatées sont classées selon trois niveaux de gravité (mineure, majeure, critique). Si le résultat du contrôle est défavorable, une contre-visite est à effectuer dans les 2 mois.

Pour les voitures et camping-cars, le 1er contrôle est à effectuer au cours des 6 mois précédant le 4e anniversaire de la 1re mise en circulation du véhicule puis tous les deux ans. Il y a un contrôle complémentaire pour les émissions polluantes des camionnettes selon la motorisation.

Sanction

C’est au propriétaire de prendre l’initiative du rendez-vous, il n’y a pas de convocation et si certains garages proposent des pré-visites, cela ne remplace pas le contrôle technique.

En cas d’oubli, le propriétaire encourt une amende forfaitaire de 135 € pouvant aller jusqu'à 750 € et risque l'immobilisation du véhicule, avec rétention de la carte grise du conducteur. Une fiche de circulation valable 7 jours lui est remise pour lui permettre de faire le contrôle technique. Pour récupérer sa carte grise, le conducteur doit présenter au commissariat ou à la gendarmerie le procès-verbal du contrôle technique mentionnant son résultat satisfaisant.

Recommandations

N’attendez pas le contrôle technique pour l'entretien de votre véhicule, une maintenance régulière garantit sa longévité.

Une fois par mois, avant chaque grand départ et avant le contrôle technique :

  • faites les niveaux d'huile, de liquide de refroidissement et lave-glace,
  • nettoyez vos optiques,
  • testez le fonctionnement de votre éclairage et vos clignotants,y compris les feux de détresse,
  • vérifiez l’usure et la pression des pneus,
  • contrôlez vos équipements (gilet, éthylotest, triangle, roue de secours etc.).

Un pneu déformé, déchiré ou usé c’est-à-dire moins de 1,6 mm de profondeur de sculpture, doit être changé en conservant le même modèle par essieu. Placez les pneus neufs sur l’essieu avant pour les modèles à traction et arrière pour les modèles à propulsion. N’inversez pas les pneus droit et gauche car l’usure de la bande de roulement est assymétrique.

Surveillez les fumées d’échappement, une coloration anormale est un signe de dysfonctionnement ou d’encrassement du moteur.

Surveillez les voyants de votre tableau de bord, qui signalent une anomalie.