Le couvre-feu dans le département des Côtes d'Armor

 
 
Le couvre-feu dans le département des Côtes d'Armor

Mardi 15 décembre le confinement a été levé et un couvre-feu est entré en vigueur dans les Côtes d’Armor, comme sur l’ensemble du territoire métropolitain.

Dès samedi 16 janvier, les déplacements seront interdits de 18h à 6h du matin, sauf motif dérogatoire.

Vous pouvez télécharger vos attestions de déplacement depuis le site du ministère de l'intérieur .
Toutes les informations sont à retrouver sur le site du Gouvernement ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24/24h).

A la différence de la première vague, l’ensemble des régions se trouvent aujourd’hui confrontées a une circulation virale bien plus élevée qu’au mois de mai et le virus se propage plus facilement en hiver qu’au printemps.

L’Etat doit agir a la fois pour éviter une 3e vague mais également pour préserver les services de santé et le personnel soignant en première ligne.

L’objectif du couvre-feu est ainsi de limiter les rassemblements durant lesquels les gestes barrières sont moins bien appliqués ou le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie déjà mise à rude épreuve par l’épidémie.

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Les sorties et déplacements sont interdits de 18h à 6h du matin sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’a 3750 € en cas de récidive.

Une attestation de déplacement dérogatoire propre au couvre-feu est requise pour se déplacer entre 18h et 6h. Il est possible de la télécharger sur le site du Gouvernement, sur le site du ministère de l’Intérieur et sur l’application #TousAntiCovid, ou de la recopier sur un papier libre.

Des dérogations sont prévues pour se rendre chez le médecin, pour raisons médicales (soins ne pouvant être assurés a distance par exemple), se rendre a la pharmacie de garde ou l’hôpital, pour raison professionnelle ou universitaire (sortie du travail ou des établissements d'enseignement supérieur par exemple), pour les déplacements en avion ou train (le billet faisant foi), pour motif impérieux, pour assistance aux personnes vulnérables, précaires ou la garde d’enfants, pour se rendre auprès d’un proche dépendant, pour |e déplacement des personnes en situation de handicap et leur accompagnant, pour convocation judiciaire ou administrative, pour participation a des missions d’intérêt général sur demande de |’autorité administrative, ou pour sortir son animal de compagnie dans un rayon de un kilomètre.

Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations. Enfin, |e télétravail, quand le métier le permet, est fortement recommandé avec une jauge minimale de 50% des effectifs.

En savoir + : site du Gouvernement

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Obligations relatives au port du masque dans le département des Côtes d'Armor

À la différence du confinement que la France a connu au printemps, les écoles continuent d’accueillir les élèves de la maternelle au lycée et l’activité économique est plus intense.

Pour faire face à l’épidémie de COVID19, chaque geste compte. Le port du masque est une protection efficace contre le virus, même en extérieur. Il doit donc être porté dans les lieux fréquentés.

C’est pourquoi le préfet des Côtes d’Armor, Thierry Mosimann, a décidé d’adapter et renforcer les obligations relatives au port du masque dans le département, dans le cadre du confinement.

1. Pour que ces mesures soient proportionnées et comprises, le préfet a décidé de rendre le masque obligatoire de manière ciblée quand il est possible d’identifier des lieux de plus forte densité. Tel est le cas sur les marchés, aux abords des établissements scolaires, sur les parkings et aux abords des petites, moyennes et grands surfaces. Le préfet a déjà pris ces mesures.

Tel est également le cas, dans les petites comme dans les grandes villes, lorsque des files d’attente se forment en extérieur devant une boulangerie, devant la Poste, à proximité des arrêts de bus, etc.

Le préfet a donc décidé, par un arrêté du 6 novembre 2020, que le masque sera obligatoire dans toutes les files d’attente notamment aux abords des services publics, commerces et établissements recevant du public.

A cette occasion, le préfet souhaite rappeler que chaque établissement encore autorisé à recevoir du public doit afficher, à l’entrée, le nombre maximum de personnes qu’il peut accueillir. Chaque personne accueillie doit pouvoir disposer d’une surface de 4m2 dans l’établissement fréquenté. Le nombre maximum de personnes accueilles est calculé sur cette base-là. Si un nombre supérieur de personnes se présente au même moment, l’attente se fait à l’extérieur, avec respect des distances. Si des files d’attentes se créent elles doivent être gérées par les commerçants, les services publics. Le masque est alors, sur décision du préfet, obligatoire.

2. Par ailleurs, le préfet a décidé de rendre obligatoire le masque dans les communes de plus de 5000 habitants, au sein d’un périmètre proposé par le maire, tous les jours de la semaine, de 8h à 20h.

Cette obligation existait déjà sur 11 communes de plus de 5 000 habitants ou incluses en agglomération mais ne s’appliquait nécessairement durant toute la journée. C’est désormais le cas pour toutes ces communes : Dinan, Lamballe-Armor, Langueux, Lanvallay, Loudéac, Paimpol, Perros-Guirec, Plérin, Saint-Brieuc, Trégueux et Yffiniac.

Cette obligation a été étendue à 8 autres communes : Binic-Etables-sur-mer, Guingamp, Lannion, Le Méné, Plédran, Ploufragan, Ploumagoar et  Pordic.

Tous les arrêtés sont disponibles sur le site internet de la préfecture .

Le non-respect des obligations de port du masque est puni d’une amende de 135 euros. Chacun est invité lors de ses déplacements à prendre connaissance de l’obligation signalée par des panneaux sur la voie publique et sur le site de la préfecture.

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

TousAntiCovid, l’application pour casser les chaînes de transmission du virus

tousanticovid

Téléchargez la dès maintenant sur :

- sur Android, c'est ici

- sur IOS, c'est ici