Radars automatiques : à quoi sert l'argent des amendes ?

 
 

Pour la première fois, la direction de la sécurité routière met en ligne les éléments de réponse issus d'un rapport officiel annexé au Projet de loi de finances de l’année 2018.

En 2016, 91,8% des recettes des « amendes radars » ont financé la lutte contre l’insécurité routière et 8,2% le désendettement de l’État.

Retrouvez le détails de la répartition des recettes sur le site de la sécurité routière.

La décision d’implanter ou d’utiliser des radars n’est jamais prise en considération d’intérêts financiers, mais uniquement pour contribuer à la réduction des morts et des blessés sur nos routes. 

En 2017, les routes des Côtes-d'Armor sont dotées de 27 radars automatiques fixes, signalés en amont par des panneaux. La localisation de ces dispositifs a été définie en collaboration entre les services de l'Etat et les gestionnaires de voirie, après analyse de l'accidentalité et de l'infrastructure.

radar01

Pour en savoir plus sur l'historique, la typologie, les chiffres, consulter la rubrique "Radars"  de la sécurité routière.