Actualités

Violences faites aux femmes : osez en parler !

 
 
Violences faites aux femmes : osez en parler !

Tous mobilisés contre les violences #NeRienLaisserPasser

Les violences de genre au sein du couple: un fléau qui touche tous les départements
 
 Quelques chiffres

Au niveau national, l'étude sur les morts violentes au sein du couple est produite chaque année par la Délégation aux Victimes et disponible sur le site du Ministère de l'Intérieur

> Etude nationale sur les morts violentes au sein du couple - 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,53 Mb

L’observatoire national des violences faites aux femmes publie également chaque année une lettre sur les chiffres relatifs aux violences au sein du couple et aux violences sexuelles :

Lettre (n°17) de l'Observatoire national des violences faites aux femmes publiée à l’occasion du 25 novembre 2021 présentant les données sur l'année 2020

> Lettre n°17 - Les violences au sein du couple et les violences sexuelles en 2020 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 20,03 Mb

En cas d’urgence et de danger immédiat :

  • Appeler le 17 .
  • Utiliser le 114 par SMS.

Pour un conseil, une orientation ou signaler un fait de violences :

- Je suis victime de violences sexuelles ou sexistes: 

  • J'appelle le 39 19 :

Appel gratuit depuis un téléphone fixe ou mobile

Ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7

Appel anonyme ne figurant pas sur les factures de téléphone

- Écoute, informe et oriente les femmes victimes de violences, ainsi que les témoins de violences faites à des femmes.

- Traite les violences physiques, verbales ou psychologiques, à la maison ou au travail, et de toute nature (dont les harcèlements sexuels, les coups et blessures et les viols)

- Ne traite pas les situations d'urgence (ce n'est pas un service de police ou de gendarmerie).

- Signaler la situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : https://arretonslesviolences.gouv.fr/ .

- Il est accessible également via le site internet service-public.fr et via l’adresse www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr   depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone, sous la forme d’un tchat.

- La discussion interactive instantanée permet un échange individualisé avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé à la prise en charge des victimes de violences sexuelles et sexistes. L’accès à ce service est gratuit et sans obligation de déclarer son identité. L’objectif est de vous permettre d’être accompagné vers le dépôt d’une plainte ou, dans l’hypothèse où vous ne seriez pas prêt, orienté vers des partenaires afin de faciliter votre prise en charge sociale et/ou psychologique. Les policiers et gendarmes s’appuient sur un réseau d’associations et de professionnels formés à la lutte contre les violences sexuelles et sexistes afin de vous proposer une accompagnement adapté. Le portail peut également être utilisé par des témoins de violences sexuelles et sexistes pour signaler des faits à la gendarmerie ou à la police.

- Je suis témoin de violences sexuelles ou sexistes:

Signaler la situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : https://arretonslesviolences.gouv.fr/ .

- Autres numéros utiles:

  • Si vous êtes un enfant victime de violences, appelez le 119 (appel gratuit 24h/24, 7j/7)
  • Contraception et interruption volontaire de grossesse (IVG) : le Planning familial répond à toute question au numéro vert : 0 800 08 11 11
  • Hébergement d’urgence : appeler le 115. Des bons de transport sont mobilisables pour les mises à l’abri, à destination de personnes non mobiles et sans ressource.

Dans les Côtes d’Armor, l'offre d'écoute et d'accompagnement  :

Les lieux, d'écoute, d'accueil, d'information et d'accompagnement du Département sont à vos côtés:

L’ensemble des structures joignables dans le Département sont répertoriées les plaquettes « osez en parler » :

> contacts de proximité - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,73 Mb

Vous souhaitez aider ?

Des affiches rappelant les N° d'urgence nationaux ont été élaborées aux fins de diffusion la plus large possible. N’hésitez pas à l’utiliser !

> Affiche - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,04 Mb

Dispositif « alerte pharmacie » :

Ce dispositif est réactivé, pour permettre aux personnes victimes de se signaler, à tout moment, auprès de leur pharmacien qui contactera les forces de l’ordre. Chaque victime ou chaque proche de victime (familles, amis, voisins, collègues, etc.) peuvent en effet alerter un pharmacien à tout moment.

Dispositif « porteurs de parole » en Côtes d’Armor :

Mis en place en lien avec les tribunaux, ce dispositif permet à un primo-confident (proche, voisin, professionnel...) d'aider concrètement une victime, en transmettant avec son accord, quelques informations sur la situation à des professionnels spécialisés en capacité d'aller vers cette victime pour l'accompagner. Un bordereau élaboré dans ce cadre peut être adressé aux parquets concernés

> Bordereau - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,05 Mb