Prudence lors des grandes marées

 
 

Index d'articles

  1. Le " bon usage du littoral "
  2. Prudence lors des grandes marées
  3. Conseils pour la baignade
  4. Vigilance lors de promenade sur le littoral
  5. Contacts
  6. Annexe 1
  7. Annexe 2

Pêcheurs à pied, promeneurs, photographes risquent leur vie, sans s’en rendre compte, faute d’informations. Il est donc nécessaire d’avoir un comportement responsable et de rester prudent. Voici quelques conseils et informations qui permettent d’éviter le pire.

Prendre des renseignements avant de vous rendre sur les sites de pêche à pied :

  • les heures de marées, hautes et basses
  • les conditions météorologiques
  • le coefficient de marée (à partir de 100 le risque de danger devient important)
  • les dangers locaux (certains sites sont particulièrement exposés)
  • présence des filières notamment en baie d’Hillion, Saint-Michel-en-Grève
  • présence de vasières aux estuaires, aux bords des rivières (ex. : Gouessant, Jaudy, Trieux, Frémur, Arguenon, …)
  • le marnage 1 doit être pris en compte : savoir que pour un marnage de 10 mètres à mi-marrée, l’eau remonte de 5 mètres en deux heures soit de 1 mètre en 24 minutes.

Ne jamais partir seul pour pêcher ou se promener.

Prévenir une personne restée à terre de l’heure prévue de votre retour (en cas de retard celle-ci pourra prévenir les secours).

Si possible prendre son téléphone portable afin de donner l’alerte en cas de nécessité.

Connaître les numéros d’urgence : 112 ou 02.98.89.31.31 (numéro du CROSS2 ).

Rester attentif à l’heure (montre ou téléphone, mettre éventuellement une alarme).

Regarder autour de soi et prendre des repères, la mer remonte vite. La montée des eaux peut venir de tous côtés. La mer peut arriver par derrière, elle peut contourner ou isoler, des courants forts peuvent se créer et emporter.

Ne pas se fier aux nombres de personnes présentes sur le site, cela n’implique pas l’absence de danger. A l’heure de marée basse, il est temps de remonter.

Prévoir que le retour est plus long que l’aller, la fatigue, le poids de la pêche.

Etre vigilant sur ses capacités à rejoindre la côte, notamment si l’on est accompagnée de personnes à mobilité réduite ou d’enfants.

Respecter les zones de pêche et les interdictions définies par les arrêtés préfectoraux du 21 juillet 2010 portant classement de salubrité et du 12 avril 2000.   Accéder à l'annexe 1

Prendre connaissance des tailles minimales de capture, des périodes de pêche et des quantités autorisée. Télécharger l'annexe 2

Les écosystèmes marins sont fragiles et il faut les respecter, toute pierre retournée dans la pratique de la pêche à pied doit être remise sur le champ dans sa position initiale.

Vendre ou acheter des produits de la pêche récréative est strictement interdite. La consommation est réservée exclusivement au pêcheur ou à sa famille. Toute infraction à la réglementation des pêches est susceptible d’entraîner des poursuites pénales

Consommer des coquillages ramassés peut présenter des risques pour la santé (intoxication alimentaire). Un site très fréquenté n’est pas l’assurance d’une bonne qualité des produits. Consommer les coquillages rapidement, ils doivent être vivants jusqu’à leur préparation.

Pêcher loin des égouts, des zones de mouillages, des rivières et des estuaires.

Se renseigner localement des arrêtés municipaux qui peuvent interdire temporairement la pêche à pied.

En cas de développement de phytoplancton toxique (printemps-été), des portions du littoral peuvent faire l’objet d’une interdiction temporaire de pêche à pied.

Pour les baignades à marée basse et lors des grandes marées :
  • Regarder autour de soi et prendre des repères, la mer remonte vite.
  • Se renseigner au poste de secours.
  • La mer peut contourner un banc de sable et isoler, des courants peuvent se créer et vous emporter.

 

1 Le marnage : le marnage est le dénivelé entre les niveaux d’une marée  haute et d’une marée basse successives. Ce terme est aussi employé pour désigner d’autres variations de niveau d’eau dans les cours et plans d’eau. D’un point de vue océanographique, le marnage varie dans le temps et l’espace en fonction de plusieurs paramètres, dont les plus importants sont les astres  (Soleil , Lune ) et la géographie (bassin océanique)

 2 Le CROSS : le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage en mer